Le SPPRUL obtient 25 000$ pour une étude d’envergure nationale sur les conditions de travail des PPR

Le SPPRUL-CSQ prend une position de leader pour la reconnaissance des PPR en obtenant une subvention de 25000$ du gouvernement du Québec afin de dresser un portrait des conditions de travail des PPR au Québec.

Les récentes représentations que le SPPRUL-CSQ a exercées au Sommet de l’enseignement supérieur et aux Assises nationales de la recherche ont amené le Scientifique en chef du Québec, Rémi Quirion, à faire cette offre de subvention au SPPRUL. Rémi Quirion est également à la tête des Fonds de Recherche du Québec.

Le délai est très court. L’étude doit être complétée au plus tard le 1 juin 2013. C’est pourquoi le SPPRUL-CSQ s’associe avec d’autres syndicats pour couvrir toute la province. Afin de s’assurer d’une étude scientifiquement reconnue et indépendante sur les conditions de travail des PPR, le SPPRUL-CSQ, la CSQ et les syndicats partenaires ont mandaté le professeur Paul-André Lapointe, codirecteur de l’Alliance de recherche universités-communautés (ARUC-innovations, travail et emploi), pour qu'il mène la recherche.

À terme, les résultats de l’étude seront remis au Scientifique en chef du Québec afin de documenter le rôle des PPR et garantir la place qui nous revient dans la nouvelle Politique Nationale de Recherche et d’Innovation (PNRI).

C’est une première au Québec, il est impératif qu’un maximum de PPR réponde au questionnaire. Les enjeux sont nombreux, cela peut signifier des subventions qui tiendront compte des ressources humaines dédiées à la recherche afin d’amener plus de stabilité en emploi et plus de reconnaissance pour nous tous.
Nous vous demandons donc, pour l’avenir des professionnelles et des professionnels de recherche du Québec et pour une nouvelle PNRI qui tient compte de l’implication des PPR en recherche, de surveillez votre boîte courriel et de répondre au questionnaire que vous recevrez bientôt. Merci à tous.

Luc Caron
Vice-président SPPRUL-CSQ