Élection d’un nouveau président au SPPRUL-CSQ lors de l’Assemblée générale du 16 mai

18 juin 2014 - Plusieurs postes étaient en élection lors de la dernière Assemblée générale du SPPRUL-CSQ. La présidente sortante, Rachel Lépine, qui a tenu la barre du Syndicat durant quatorze ans, a été remplacée par Luc Caron, professionnel de recherche au Centre de recherche de l'Hôtel-Dieu de Québec et membre actif du SPPRUL-CSQ depuis plusieurs années.

Nous ne remercierons jamais assez Rachel pour tout le chemin parcouru sur la voie de la reconnaissance de notre profession. Luc Caron tient aussi à remercier les membres présents et le Comité exécutif (CE) pour leur confiance. Notons que Richard Fraser a été réélu vice-président à la trésorerie pour un terme de 2 ans. Félicitations!

Deux postes restaient malheureusement à combler à la fin de cette assemblée : celui de la vice-présidence au secrétariat que Marie-Josée Fournier quittait et celui de la vice-présidence aux relations de travail qui se libérait en raison des nouvelles fonctions de Luc Caron. Personne ne s’étant présenté durant l’Assemblée, Andrée-Anne Guay-Bégin, professionnelle de recherche au Centre de recherche de l’Hôpital St-François d’Assise et Pierre Racine, professionnel de recherche au Centre d’étude de la forêt, ont respectivement été nommés par le CE durant la semaine qui a suivie. Félicitation à ces deux nouveaux venus au CE !

Outre ces élections, une cinquantaine de membres, répartis au Campus, à l’Hôpital St-François d’Assise et à l’Hôtel-Dieu de Québec, ont assisté au dépôt du rapport d’activité annuel 2013-2014, des orientations 2014-2015 et des états financiers. Force est de constater que les finances du SPPRUL-CSQ se portent bien et que nous sommes toujours en bonne position pour offrir les meilleurs services possibles à nos membres.

Durant la période de questions qui a suivi, Sylvie Blais a déploré le faible taux de participation des membres durant ce type de réunion. Selon elle, un peu moins de 10 % des membres du SPPRUL-CSQ se présentent aux assemblés. Ce faible taux de participation amène immanquablement des questionnements sur le déroulement des réunions et de l’intérêt qu’elles suscitent. Pour y pallier, nous avons introduit la visioconférence. Cette mesure a toutefois surtout permis d’augmenter la participation dans les centres affiliés en évitant à ces membres de se déplacer vers le campus. De fait, la participation des membres provenant de ces centres est passée d’environ 5 participants à une moyenne de 30 personnes par réunion.

Le Conseil syndical a été créé il y quelques années pour contrer le faible taux de participation des PPR aux assemblées. Les taux de participation aux réunions étant généralement très bas avant l’avènement de la visioconférence, il était difficile pour le Comité exécutif de faire valider ses mandats. Le Conseil syndical est donc venu combler cette lacune en permettant aux délégués de servir d’intermédiaires entre le CE et les membres. Bien sûr, l’Assemblée des membres reste souveraine, le Conseil syndical permet simplement au Comité exécutif de vérifier rapidement s’il est dans la bonne direction.

La formule des assemblées est peut-être elle-même à remettre en question. L’allègement des présentations du Comité exécutif, la prolongation du temps pour les questions ou le choix d’une thématique pour chaque réunion sont des approches que nous étudierons sérieusement.

N’oubliez pas que l’Assemblée générale est souveraine et que ce sont donc les membres qui décident ou non de l’adoption de tout ce qui y est proposé. Les membres peuvent également faire leurs propres propositions et les faire adopter. Ce sont les membres du Syndicat qui forment celui-ci, l’orientent et le gèrent. L’assemblée est par exemple l’occasion de présenter de nouvelles mises en candidature comme ce fut le cas à la dernière réunion.

Pour le Comité exécutif et le Conseil syndical, l’Assemblée, c’est surtout l’endroit où nous pouvons débattre des enjeux de la profession entre nous. On y prend connaissance des bons coups mais aussi on doit y débattre de l’avenir ! Au plaisir vous entendre à la prochaine Assemblée générale!