Merci Rachel pour plus de dix ans de dévouement

18 juin 2014 - À l’occasion du départ de Rachel Lépine, qui a démissionné de ses fonctions de présidente du Comité exécutif du SPPRUL-CSQ, Luc Caron, nouveau président élu qui a travaillé durant plusieurs années aux côtés de Rachel, tient à la remercier personnellement.

Vous avez sûrement pris connaissance du message de Rachel annonçant à tous son intention de quitter la présidence du SPPRUL-CSQ, un mot chargé d’émotions qu’elle a fait parvenir un peu avant l’Assemblé générale du 16 mai dernier. Malheureusement, l’horaire chargé de cette assemblée ne m’a pas permis de m’exprimer à mon goût sur ce départ.

Rachel et moi avons fait pas mal de chemin ensemble sur la voie du syndicalisme. Même si nous ne suivions pas exactement le même sentier, nos chemins se croisaient souvent et toujours en direction de la reconnaissance des PPR, vers l’amélioration de nos conditions de travail.

Aborder les problèmes dans le respect de nos convictions personnelles, échanger et discuter sur des angles de vue différents a été très productif. Rachel est d’une patience désarmante, a un jugement sûr et elle déborde toujours d’idées et de projets. J’ai eu beaucoup de plaisir à piloter certains dossiers à ses côtés et la reconnaissance de notre profession a progressé énormément grâce à cette visionnaire que nous avons eu la chance d’avoir comme présidente au SPPRUL-CSQ.

Ceci dit, une des grandes qualités de Rachel est sans doute son ouverture au mentorat. Combien d’organisations se retrouvent aux prises avec des présidences qui tuent dans l’œuf la relève ? Dans notre organisation syndicale, il est important d’assurer la relève et de former les jeunes qui seront demain nos leaders. Rachel m’a généreusement donné l’assurance et le support afin de devenir président du SPPRUL-CSQ. Aujourd’hui, c’est à mon tour de maintenir le terreau fertile afin que cette relève prenne sa place parmi nous.

Ainsi, un changement de présidence est l’occasion idéale pour brasser les cartes et amener du sang neuf au Comité exécutif, au Conseil syndical ainsi que dans les différents comités de travail (communication, reconnaissance, assurances, régime de retraite, développement durable, etc.). Le jeu de chaises actuel a amené des jeunes à s’impliquer et c’est une excellente nouvelle. Actuellement, nous avons un mélange intéressant de gens d’expérience et de jeunes loups qui ne peut qu’être profitable.

Cependant, rassurez-vous, Rachel restera impliquée dans notre organisation et nous ne nous gênerons pas au SPPRUL-CSQ pour consulter et exploiter ses talents d’oratrice et sa grande connaissance des tenants et aboutissants de la si complexe structure universitaire. Merci Rachel de ta grande disponibilité, de tes précieux conseils et surtout de ton juste sens critique.

Luc Caron