Une période forte en activités politiques au SPPRUL-CSQ

7 août 2014 - L’année 2013-2014 a été ponctuée par plusieurs évènements majeurs pour notre syndicat et l’année 2014-2015 s’annonce tout aussi mouvementée. Voici un résumé des évènements marquants de l’an passé et un bref aperçu de ce qui est en cours.

Revenons d’abord sur 2013-2014 où notre participation au Sommet sur l’enseignement supérieur nous a permis, grâce à la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), de faire valoir le point de vue des professionnelles et professionnels de recherche (PPR) devant tous les acteurs et décideurs de la recherche au Québec. Ensuite, il y a eu la sortie en grande première de l’étude panquébécoise sur les PPR, réalisée en collaboration avec nos partenaires syndicaux. Finalement, nous avons remis l’étude, ses faits saillants et nos recommandations au sous-ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de la Science (MESRS) ainsi qu’à divers comités des Fonds de recherche du Québec (FRQ).

Au printemps 2014,  le changement de gouvernement a freiné quelque peu les actions en cours au SPPRUL-CSQ, plus particulièrement les rencontres prévues avec le MESRS qui devaient permettre de mieux faire reconnaître le travail des PPR, et ce, par une participation active sur certains comités. Nous devions laisser le temps au nouveau gouvernement de nommer ses ministres et sous-ministres.

Le 17 juillet dernier, le SPPRUL-CSQ, accompagné de ses partenaires syndicaux, la Fédération du personnel professionnel des universités (FPPU) et le Syndicat des employé(e)s de la recherche de l’Université de Montréal (SERUM-AFPC),  a de nouveau rencontré le scientifique en chef, monsieur Rémi Quirion, pour prendre le pouls des FRQ à la suite de ces changements. Nous avons alors appris que le projet de la Politique Nationale de Recherche et d’Innovation (PNRI) n’existait plus. En fait, certains blocs seront conservés, mais l’assemblage final sera très différent. Fort heureusement, notre travail de reconnaissance n’est pas à refaire au FRQ, mais nous revenons plus ou moins à la case départ au MESRS.

En somme, cette rencontre fut fort intéressante et a chargé notre horizon de grands projets pour la reconnaissance des PPR. Actuellement, nous préparons de grands évènements avec nos partenaires syndicaux. Il y aura bien sûr les rencontres à refaire au MESRS afin d’y rétablir nos contacts et nos projets, mais également, il y aura l’élaboration d’activités générant des impacts majeurs sur la visibilité de notre profession de par la reconnaissance de notre rôle dans la production de connaissances scientifiques au Québec.

Il est encore trop tôt pour dévoiler ce qui s’en vient, mais le SPPRUL-CSQ et ses partenaires vous réservent une belle surprise. Le retour des vacances sera sûrement très stimulant pour tous les professionnels de recherche au Québec. À suivre…