Les PPR aux études à temps partiel demeureront au SPPRUL-CSQ

23 septembre 2014 - Le Syndicat des auxiliaires administratifs, de recherche et d’enseignement (SA²RE), affilié à l’Alliance de la Fonction publique du Canada (AFPC), a retiré sa requête d’intégrer tous les étudiants à temps partiel de l’Université Laval. Si elle avait été approuvée, la requête aurait pu exclure du SPPRUL-CSQ certains professionnels de recherche qui étudient à temps partiel. Le certificat d’accréditation du SA²RE, c’est-à-dire la description des personnes salariées qui peuvent être représentées par ce syndicat, n’empiètera donc pas sur celui du SPPRUL-CSQ et les PPR qui étudient à temps partiel demeureront couverts par le SPPRUL-CSQ.

C’est le 30 juin dernier que le SA²RE a demandé à être accrédité selon le Code du travail pour « Tous les étudiants salariés au sens du Code du travail ». Toutefois, pour éviter que les PPR qui poursuivent des études à temps partiel soient potentiellement exclus de leur unité d’accréditation, le SPPRUL-CSQ a fait parvenir à la Commission des relations du travail (CRT) une demande d’intervention afin de protéger sa portée intentionnelle. Puisque d’autres syndicats de l’Université Laval ont aussi adressé des demandes d’intervention à la CRT, l’Université a convié les demandeurs à une séance de conciliation qui devait se tenir le jeudi 18 septembre 2014. Le 16 septembre 2014, par télécopie, le représentant de l’AFPC a informé la CRT ainsi que l’Université Laval et les syndicats intéressés que l’AFPC se désistait de sa requête.

Voir aussi notre autre article sur la problématique des PPR étudiant à temps partiel et l'article de 2011 sur la requête du SARE-AFPC.