David Suzuki mise sur les jeunes pour sauver l’environnement

27 octobre 2014 - Pour David Suzuki, éminent scientifique et environnementaliste, le message est clair : nos jeunes sont les décideurs de demain et ils n’auront pas le choix de prendre en main l’avenir de notre planète. De passage à Québec pour une conférence qui s’est tenue le 10 octobre dernier dans le cadre des « Deux jours pour le leadership jeunesse », monsieur Suzuki en a profité pour aborder les enjeux environnementaux auxquels nous sommes confrontés. Pour lui, ces enjeux sont de plus en plus documentés et médiatisés, ce qui n’était pas le cas il y a une vingtaine d’années. Les décideurs n’ont pas toujours la même conscience écologique que nos jeunes. Et malheureusement, ce ne sont pas ces décideurs qui limiteront les dégâts qui ont été infligés à l’environnement au cours des dernières décennies. Par contre, les jeunes d’aujourd’hui sont au fait des enjeux et si l’on se fie aux « Deux jours du leadership jeunesse », ils sont aussi dynamiques, allumés et surtout, ils ont la volonté de changer les choses.

Documentaliste bien connu au Québec et chef de mission sur le Sedna IV, Jean Lemire assurait la première partie de la conférence. Autant Jean Lemire que David Suzuki misent sur la génération future pour véhiculer leur message: nous devons prendre soin de notre belle planète, puisque nous dépendons d’elle pour vivre.

Précisons que ce grand rassemblement de jeunes a été organisé par les Établissements verts Brundtland (EVB-CSQ) et la Fondation Monique-Fitz-Back, en collaboration avec le Forum jeunesse de la région de la Capitale-Nationale et la Fondation David Suzuki.