Objectifs financiers du SPPRUL-CSQ

23 septembre 2015 - Lors de la dernière assemblée générale ayant eu lieu le 20 mai 2015, les membres du SPPRUL-CSQ ont voté à la majorité pour une cotisation spéciale diminuant de 0,2% la cotisation syndicale des professionnelles et professionnels de recherche de l’Université Laval (PPR), celle-ci passant ainsi de 1,8% à 1,6%. Voici un résumé des raisons ayant motivé les membres du Comité exécutif du SPPRUL-CSQ à proposer ce changement.

Pourquoi une baisse de 0,2% des cotisations syndicales?

Ces dernières années, le SPPRUL-CSQ a accumulé des surplus qui vont au-delà de la limite du fonds de réserve géré en vertu de la Politique de placements du Syndicat adoptée par les membres du Conseil syndical le 9 juin 2009. Ce fonds est destiné à assumer les coûts relatifs à des consultations juridiques, des frais d’arbitrage, des honoraires pour comités de sages, des frais de négociation, des frais encourus en cas de poursuites juridiques ou pour couvrir tout autre frais découlant d’un imprévu ou d’un besoin ponctuel du Syndicat. Selon la Politique de placements, ce fonds doit contenir un montant minimum de 200 000 $ et ne pas dépasser 400 000 $. À la fin du dernier exercice financier, le 30 avril 2015, le fonds de réserve atteignait un peu plus de 500 000$. Il était donc nécessaire d’agir afin de respecter les règles fixées par le Syndicat.

Lors de l’adoption de la Politique de placements par le Conseil syndical en juin 2009, il avait été décidé qu’il serait possible d’envisager une baisse des cotisations lorsque le montant maximal du fonds serait atteint. Les membres du Comité exécutif ont donc proposé, lors de l’Assemblée générale en mai dernier, de réduire le fonds de réserve du surplus de 100 000 $, sur une période de 3 ans. En se basant sur les prévisions budgétaires, et en ajustant les cotisations syndicales à un taux de 1,6%, une perte annuelle d’environ 30 000$ est envisagée, ce qui permettra l’atteinte de notre objectif en 2017-2018.

Autres objectifs financiers:

Plus de 95% des revenus du SPPRUL-CSQ proviennent des cotisations syndicales. Compte tenu de la précarité des emplois des PPR, il est difficile de prévoir avec précision les revenus annuels du Syndicat. Beaucoup de postes de PPR se créent durant l’année et beaucoup se perdent. Aussi, la hausse régulière des revenus normalement attendue correspondant aux avancements d’échelon salarial des PPR n’est pas au rendez-vous puisque peu de PPR restent suffisamment longtemps en poste pour atteindre les échelons supérieurs. En bref, seule la hausse correspondant à l’indexation annuelle est enregistrée dans nos coffres. Bien évidemment, l’inflation des dépenses continue…

Une gestion rigoureuse des finances du SPPRUL-CSQ est donc primordiale. Les dépenses doivent être contenues pour prévenir une augmentation du taux de cotisation indéfiniment. La nouvelle équipe du Comité exécutif s’engage à maintenir une saine gestion des finances du SPPRUL-CSQ et à proposer des changements visant des économies, tant au niveau du fonctionnement et des pratiques internes du Syndicat, qu’auprès de ses fournisseurs, lorsque possible. Ensemble, nous parviendrons à relever ces défis et préserver l’ensemble et la qualité des services offerts aux PPR.

Par Yohann Tremblay
Vice-président à la trésorerie du SPPRUL-CSQ